La vie de Kae

Comme ma deuxième maman

Elle est encore là, mais pour combien de temps?

Je sais qu’elle va « partir » bientôt, et j’espère – autant que j’en ai peur – la voir au moins encore une fois avant son définitif départ…

Je n’arrive pas à trouver les mots pour dire à la fois la peine qui m’envahit et la gratitude que j’éprouve à être sa « descendance »… et tout ce que cela génère de perturbations émotionnelles et existentielles…

parce que d’elle je ne transmettrai rien, génétiquement parlant… et ça me rend triste et me fait sentir coupable, indigne alors qu’elle m’a tant donné, parfois plus qu’à ses propres enfants….

J’ai peur aussi de ne pas la reconnaitre, et qu’elle ne me reconnaisse pas… et pourtant c’est tellement secondaire, n’est ce pas? La voir encore une fois, quand elle de toute façon ne me verra pas du tout, peut-être lui tenir la main un instant et faire vivre encore un instant ce lien qui nous unit à travers les générations…

Ça fait quelques années que je ne suis plus la petite fille modèle que je fus, et je suis désolée de ne pas m’être montrée plus digne de ce que tu as essayé de me transmettre… mais je n’ai jamais cessé de t’en être reconnaissante, tout en étant si amère (c’est le cas de le dire!) de savoir que jamais je ne pourrais occupé une place telle que la tienne…

Tu vas tellement me manquer, ma Mémé…

 

Publicités

9 réflexions au sujet de « Comme ma deuxième maman »

  1. Quelle chance tu as d’avoir connu ta mémé, je n’ai connu aucune, elles étaient mortes avant ma naissance. Dune seulement j’ai des photos, de l’autre des histoires à travers mon papa. Courage pour cette étape qui arrive. J’espère que les choses se précisent pour le mieux pour toi. Bisous

    Aimé par 1 personne

  2. C’est pas bien Kae…les regrets sont éternels…
    Ma chère mémé à moi, durant ses 5 dernières années, je passais au moins un WE par mois avec elle, et je l’ai emmenée en vacances avec moi, par deux fois. Elle habitait à 350 km, loin de nous, alors qu’il ne lui restait que sa fille (ma mère), mon frère et moi…
    Nous l’avons enterrée pile 8 jours avant mon mariage…ce fut une peine immense, immense…mais au fond de moi je savais que j’avais fait tout ce que je pouvais, en terme de temps et bons moments partagés, c’était un apaisement…
    Je ne te donne pas de leçon, loin de moi cette idée, simplement mon vécu et mon ressenti.
    Je trouve idiot que les gens fassent tant de kilomètres pour suivre une caisse en bois jusqu’à sa destination finale, alors qu’ils n’étaient pas plus assidus que ça du vivant du disparu.
    De fait chez nous, les gens sont informés du décès une fois que tout est terminé.
    Comme disait ma grand-mère, « si c’est pour venir boire un coup de blanc accoudé au cercueil… »
    Plein de pensées amicales, Kae, sous une bonne couche de raclette 😉

    J'aime

  3. Ca me traverse aussi la tête parfois que nous ne laisserons rien derrière nous mais en fait en écrivant ceci je me rends compte que c’est faux…nous avons tous un impact qq part sur qqu’un… tu es celle que tu es en partie grâce à ta grand-mère et ce que tu donnes aux autres quelle qu’en soit la forme vient un peu d’elle aussi… nous ne serons jamais grand mère nous mémé c’est vrai mais nous pouvons être autre chose et surtout nous pouvons entourer d’autres personnes (amis, familles) et être là pour eux comme ta grand-mère a été la pour toi… je suis désolée que tu aies eu à traverser ce moment pas simple dans une vie … c’est tjs triste alors je t’embrasse fort et pense à toi 😊😘

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s